Français
été
  • meteo
    meteo
    +6° temp 2300m
    +2° temp 3200m
    J+1 meteo J+1 J+2 meteo J+2
    +
  • pistes
    VAL THORENS
    0/80 pistes ouvertes
    4/31 remontées mécaniques
    LES 3 VALLEES
    0/339 pistes ouvertes
    4/160 remontées mécaniques
    +
  • livecam

#Ski L'évolution des skis

L'évolution des skis

Publié le 18 Avril 2014

Avant de devenir une activité de loisir et un sport de compétition, le ski était avant tout un moyen de locomotion notamment dans les pays nordiques, la Sibérie ou encore les montagnes d'Asie centrale.

Dès lors, le ski n'a cessé d'évoluer : il ne s'agit plus d'une simple planche de bois mais d'un objet complexe dont la structure est étudiée dans les moindres détails.


Il y a 10 000 ans, l'ancêtre des skis


Datés à plus de 8 000 ans avant J.-C., les premiers skis de l'histoire ont été retrouvé dans le nord de la Chine. Faits de bois, ils mesuraient près de 2m et étaient couverts de peau de cheval.

D'autres skis datés aux environs de 6 300 ans avant J.-C. ont également été retrouvé en Russie, la fixation étant faite d'une simple lanière de cuir.

De nombreuses autres découvertes permettent d'établir l'usage continu des skis depuis ces époques. Le ski permettait alors de se déplacer plus facilement et plus rapidement dans ces territoires couverts de neige une grande partie de l'année.



Les débuts de la pratique du ski moderne


Le ski moderne, tel qu'on le pratique aujourd'hui, nous vient de la Norvège où s'est ouvert la première usine de skis en 1886.

Spécialistes reconnus de cette activité, quelques norvégiens deviennent les premiers instructeurs internationaux, dans les domaines civils et militaires.

Deux techniques de skis différentes seront alors mises au point et elles reprendront les noms des monts norvégiens où elles ont été inventé : Christiania et Télémark.

Le ski alpin actuel puise d'ailleurs ses origines sur les techniques Christiania, plus facile et rapide que le virage Télémark.

En France, la première paire de skis industrielle sortira des usines en 1893 et à ce moment là, les skis sont en bois.

Ils sont généralement conçus en lamellé-collé avec une couche de hickory (bois d'Amérique du nord) ou de hêtre coté glisse et une couche supérieure en bois de sapin, de tilleul ou autre bois tendre sur toute la longueur.

Bien que léger, ces skis étaient très fragiles à cause des colles solubles dans l'eau. Les skis se déformaient et se délaminaient après quelques jours d'utilisation seulement. A partir de 1910, de nouvelles colles furent crées pour rendre les skis plus solides.

Dès 1928, les premières carres en métal font leurs apparitions évitant ainsi l'usure des parties tendres du bois et apportant une plus grande précision dans la conduite du ski.


L'arrivée de nouveaux matériaux

L'hiver 1950 marque le début d'un nouveau type de ski qui non seulement ne cède plus sous les contraintes mais qui permet aussi de faciliter incroyablement le virage. Ils sont constitués d'un noyau de contre-plaqué situé entre deux plaques d'aluminium, de plastique pour les chants et de carres métalliques en une pièce.

Les années 60 verront l'invention des stop-skis, réduisant ainsi les accidents liés à l'utilisation des leashes (sangles attachées aux pieds).

En 1964, le Rossignol Strato va devenir le ski le plus vendu au monde. Ce modèle était conçu avec un noyau en bois lamellée-collée et des peaux en composite fibre de verre et résine epoxy.





L'assemblage de tous les composants, y compris les carres, s'effectuait en une seule opération de collage-moulage avec une presse. Ce ski a marqué les skieurs grâce à sa taille de guêpe qui donnait la sensation de tourner tout seul.



L'industrie du ski investit donc massivement dans les années 70 et 80 pour améliorer les matériaux et des nouvelles technologies d'absorption des vibrations seront d'ailleurs trouvées. D'autres travaux portent également sur la taille des skis à adopter, l'emplacement des fixations etc.



Avec la pratique du carving, les premiers skis paraboliques apparaissent finalement au milieu des années 90 et connaissent un grand succès. Au même moment, les premiers skis bi-spatulés sont mis au point pour des pratiques plus « fun », c'est le début du ski freestyle et des snowparks.






Dans les années 2000, les formes des skis vont encore évoluer. On trouve désormais des skis plus ou moins grands et plus ou moins larges pour permettre d'avoir les meilleures sensations possibles pour chaque pratique : course, carving, freeride, freestyle...


La dernière grosse évolution en date est le « rocker », une innovation venue des Etats-Unis qui consiste à allonger le relevé de la spatule. Cela permet de flotter dans la neige poudreuse et de pivoter plus facilement, tout en conservant un « cambre » classique préservant une bonne accroche sur les pistes.


Aujourd'hui, bien qu'un noyau bois reste à la base de nombreux skis, les recherches continuent activement chez les fabricants de skis qui font une part belle aux nanomatériaux et autres matériaux composites.





Si vous souhaitez changer de skis, pensez à consulter l'article du début de saison sur comment bien choisir ses skis.


J'espère que vous avez appris des choses à la lecture de cet article tout comme j'ai pu le faire lors de la rédaction.

Enfin, n'hésitez pas à poster un commentaire pour partager avec nous vos photos de vieux skis, vos souvenirs et votre vision des skis de demain !
Chargement...

Réservez #séjour

SHARE UNITED

Rejoignez-nous sur Facebook :