La neige c'est quoi ? Pourquoi est-ce qu'un flocon à la forme d'une étoile ? Voilà des questions bien innocentes mais auxquelles on ne sait pas toujours répondre !


La réponse en images pour assouvir la curiosité des petits comme des grands !

 

 

La neige c'est quoi ? C'est plein de flocons !

 

Pour faire des flocons que faut-il ? Des températures froides, de l'eau et quelques impuretés.

 

Ces impuretés en suspensions sont importantes, ce sont elles qui vont se transformer en noyau glaçogène.

 

Dans un nuage, à une température inférieure à 0°C, un premier cristal de glace se forme autour de cette petite impureté. Puis, ce noyau va se nourrir de l'eau qui l'entoure. Il va « absorber » l'eau en suspension en la « transformant » également en cristaux. Tous ces cristaux se « collent » entre eux.

 

Le flocon va donc s'alourdir, devenir de plus en plus gros. C'est son poids qui va entraîner sa chute (au début très lente, puis de plus en plus rapide). Par contre, si un flocon traverse une masse d'air dont la température est supérieure à 0 degré, le flocon va fondre… et se transformer en goutte d'eau.

 

Lors de sa chute le flocon va continuer à capturer d'autres éléments : c'est la coalescence. Dans un nuage épais et dense (tel qu'un nimbostratus et la plupart des cumulus), le brassage interne multiplie les opportunités de collisions, et donne des flocons plus gros.

 

 

Pourquoi un flocon a toujours 6 branches ?

 

Parce que la forme la plus petite d'un cristal de glace est un hexagone. Du coup lorsque que les cristaux se collent les uns aux autres, 6 branches se forment autour du noyau glaçogène.

 

Mais même si un flocon a toujours 6 branches : aucun flocon n'est identique. L'humidité, la température et les chocs avec les autres flocons vont influer… la forme d'un flocon, c'est son histoire.

 

Pour la petite histoire un fermier américain, Wilson Bentley, a passé 40 hivers de sa vie à photographier des flocons de neige. Dans les milliers de clichés réalisés, il n'en obtint pas deux identiques !

 

Même si nous ne pouvons pas prédire la forme d'un flocon, nous pouvons faire quelques observations.

S'il fait plus froid, c'est la taille des six bras qui vont s'allonger, s'il fait plus chaud, les bras s'élargiront sans grandir.

 

A des températures proches de 0°C, les flocons sont humides, et s’agglomèrent facilement entre eux donnant parfois de très gros amas floconneux. Par contre les cristaux se déplaçant dans un air très froid sont très rigides et s’agglomèrent peu aux autres. Beaucoup parviennent individualisés au sol si, dans leur chute, le froid vif se maintient.

Les articles les plus populaires ils sont très appréciés
Coulisses
Un tour en dameuse, une expérience Inoubliable
Confortablement assis dans un minibus, vitres teintées, Madeline sert fort la main de Jean. Ils savent qu’ils vont vivre quelque chose d’unique mais quoi…
Coulisses
Epissure d'un câble de remontée mécanique
De nombreuses étapes jalonnent la création d’une nouvelle remontée mécanique. De la pose des pylônes à la construction des gares, il faut faire preuve d’ingéniosité et de savoir-faire. Dans cet article, je vous propose de découvrir une étape clé : l’épissure.
Coulisses
Le damage des pistes
Il est 2h00 du matin quand le réveil sonne. Une heure inhabituelle pour moi mais un réveil qui se fait assez facilement, il faut dire que l’expérience qui nous attends avec Ingrid n’est pas commune… Nous allons damer les pistes de ski!
ça vous intéressera aussi les thèmes qui vous plaisent
Coulisses
J'ai testé pour vous la nouvelle expérience "vis ma vie de pisteur"
Plongez-vous, le temps d'une fin d'après-midi, dans le quotidien de nos pisteurs secouristes.
Coulisses
La mer vs la montagne
Après un très agréable et iodé weekend sur les rives de Lacanau Océan, l’idée m’est venue de comparer nos deux cultures. Océan VS Montagne, finalement on n’est pas si différents, la preuve en images !
Coulisses
Mon Jazz à Vienne avec les invités du Club Val Thorens
Il y a 3 ans, une rencontre : celle de Jazz à Vienne et de Val Thorens. On ne saurait pas trop expliquer pourquoi, mais nos valeurs communes et notre envie constante de monter des projets fous nous ont réunis.
Coulisses
Merci pour cette saison !
Il neige…mais la fin de saison est belle et bien là. Au moment d’éteindre le dernier télésiège, de rentrer précautionneusement les dameuses au garage, la grande famille de Val Thorens n’a qu’une envie… vous serrer dans ses bras et vous dire : Merci !
Coulisses
Comment créer un waterslide ?
Aujourd’hui avec Yann Oget, responsable des services techniques de Val Thorens on vous dévoile la recette d’un bon waterslide et les astuces pour réussir la traversée.
Coulisses
Un tour en dameuse, une expérience Inoubliable
Confortablement assis dans un minibus, vitres teintées, Madeline sert fort la main de Jean. Ils savent qu’ils vont vivre quelque chose d’unique mais quoi…