Mon Jazz à Vienne… avec les invités du Club Val Thorens

 

Il y a 3 ans, une rencontre : celle de Jazz à Vienne et de Val Thorens. On ne saurait pas trop expliquer pourquoi, mais nos valeurs communes et notre envie constante de monter des projets fous nous ont réunis. Alors ensemble on s’est dit : pourquoi pas créer une expérience inédite ? Pari lancé et challenge réussi : 20 membres du Club Val Thorens ont été invités en exclusivité à vivre une soirée made in Val Thorens… à Jazz à Vienne !

 

Un mois avant la soirée officielle, j’avais déjà envie d’y être… Et j’étais loin d’être la seule quand j’ai constaté l’engouement des nombreux membres du Club à vouloir participer à cet évènement unique ! 30 jours plus tôt, on s’y sentait déjà. Je me souviens encore des mots de Justine et son copain Kevin au téléphone “merci beaucoup pour ce cadeau, on attendait votre appel avec impatience !”.

 

Puis nous voilà enfin samedi 1er juillet. Jérôme, Thibaut et moi, on arrive à Vienne sous la pluie, pas de chance. Et embouteillages dans la ville en plus, décidément. Et là, comme un miracle, les rayons de soleil reprennent du pouvoir dans ce ciel nuageux et illuminent l’espace cosy VIP soigneusement décoré aux couleurs de Val Thorens et de son Club.

 

 

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, voilà Guillaume et sa femme qui me rejoigne suivis de Jean-Charles et un bon copain. Petit-fours et savoureux rosé en main, nous voilà transportés dans les montagnes de Val Thorens : “il y a 30 ans, quand on est venus pour la première fois, on pouvait skier sur les voitures garées dehors tellement il y avait de neige”, “moi, mon secteur préféré c’est Boismint”, “et moi, je m’échauffe toujours avec la rouge de Caron pour bien commencer la journée !”. En fait, sur un fond de balances de Mc Solaar et vêtus de tenues d’été, on était retournés à Val Tho… Au fur et à mesure, la grande famille des invités s’est réunie et s’est mise à papoter, à échanger, à rire… et nous avec ! Stéphane qui prend Sophie et sa petite soeur en photo avec le polaroid pendant que Gilles ou Sylvie dégustent leurs verrines. Sans oublier Eric qui converse avec Guillaume alors que Justine et Kevin se prélassent sereinement dans les transats. Je prends un instant pour me mettre en retrait et observer ce qu’il se passe… on est bien, tout simplement bien ensemble, sans chichis et sans prétention.

 

Drelin, drelin, drelin… il est 20h, place aux concerts ! Chacun prend son coussin, on planque les ponchos au-cas-où et hop, direction l’espace réservé dans le théâtre Antique. Tout le monde s’asseoit mais, intriguée par les regards qui pointent vers le haut du théâtre Antique, je me retourne et là… wahou, bouche bée !

 

 

Des spectateurs jusqu’en haut, et c’est très haut. Et beau, grand, saisissant. Il paraît que même les artistes en restent sans voix (pas pratique). Dans une ambiance détendue où tous les publics se mêlent, les voix de Mc Solaar, Arsenik, De La Soul et tous les autres résonnent dans cette immensité. Un moment unique de partage entre membres du Club, l’équipe du Club et d’autres festivaliers voisins qui se plaisent à comprendre comment Val Thorens a atterri ici.

Dernière performance, salut des musiciens, la foule qui scande “une autre, une autre”  et les lumières s’éteignent… c’est la fin de cette belle expérience. On repart des étoiles plein les yeux, heureux de lire les sourires sur chacun de nos visages. Malgré les quelques yeux qui se plissent après cette longue journée, on partage tous quelque chose en commun : la certitude de se revoir cet hiver.

Vous pensez ne jamais rien gagner ? Alors demandez à Sophie qui arguait “moi qui ne gagne d’habitude jamais rien, je suis la première surprise !”.  Eric, Guillaume, Sophie, Jean-Charles, Justine, Gilles, Sylvie, Stéphane et leurs proches ont tous tenté leur chance pour être L’invité du Club Val Thorens. Et si c’était votre tour ? Je ne sais pas vous mais on m’a toujours dit que qui ne tente rien, n’a rien... ;)

 

 

Pour rejoindre le Club, c’est par ici

Les articles les plus populaires ils sont très appréciés
Coulisses
Un tour en dameuse, une expérience Inoubliable
Confortablement assis dans un minibus, vitres teintées, Madeline sert fort la main de Jean. Ils savent qu’ils vont vivre quelque chose d’unique mais quoi…
Coulisses
Epissure d'un câble de remontée mécanique
De nombreuses étapes jalonnent la création d’une nouvelle remontée mécanique. De la pose des pylônes à la construction des gares, il faut faire preuve d’ingéniosité et de savoir-faire. Dans cet article, je vous propose de découvrir une étape clé : l’épissure.
Coulisses
Le damage des pistes
Il est 2h00 du matin quand le réveil sonne. Une heure inhabituelle pour moi mais un réveil qui se fait assez facilement, il faut dire que l’expérience qui nous attends avec Ingrid n’est pas commune… Nous allons damer les pistes de ski!
ça vous intéressera aussi les thèmes qui vous plaisent
Coulisses
La mer vs la montagne
Après un très agréable et iodé weekend sur les rives de Lacanau Océan, l’idée m’est venue de comparer nos deux cultures. Océan VS Montagne, finalement on n’est pas si différents, la preuve en images !
Coulisses
Merci pour cette saison !
Il neige…mais la fin de saison est belle et bien là. Au moment d’éteindre le dernier télésiège, de rentrer précautionneusement les dameuses au garage, la grande famille de Val Thorens n’a qu’une envie… vous serrer dans ses bras et vous dire : Merci !
Coulisses
Comment créer un waterslide ?
Aujourd’hui avec Yann Oget, responsable des services techniques de Val Thorens on vous dévoile la recette d’un bon waterslide et les astuces pour réussir la traversée.
Coulisses
Un tour en dameuse, une expérience Inoubliable
Confortablement assis dans un minibus, vitres teintées, Madeline sert fort la main de Jean. Ils savent qu’ils vont vivre quelque chose d’unique mais quoi…
Coulisses
La saveur particulière de l'automne
Je réside à Val Thorens depuis bientôt sept ans. Je ne vous apprend rien en vous disant que j’aime la montagne, la neige et le ski. La montagne a cette capacité à réveiller en moi des émotions fortes tout au long de l’année. Cependant, l’automne a une saveur étrange...