Pourquoi s'entraîner en altitude ?

 

Julien Chorier, multiple vainqueur d’ultras trails et ambassadeur trail de Val Thorens, nous a délivré plusieurs conseils pour optimiser son séjour sportif en altitude. Avant tout, il faut savoir qu’il existe une altitude optimum pour dormir et s’entrainer. Ensuite, les bénéfices ne sont pas les mêmes en fonction de la spécialité de l’athlète et de la planification du stage, il faut aussi prendre en compte le temps d’acclimatation, la fréquence d’entrainement… on vous explique tout dans cet article !

 

À quelle altitude s'entraîner ?

Pour choisir le lieu de son stage d’entrainement, le niveau d’altitude est à prendre en compte. En théorie, plus on s’élève au-dessus du niveau de la mer, plus l’effet est amplifié, mais attention à ne pas vous élever à plus de 3 000 mètres, car au-delà de cette altitude, la fatigue deviendra trop grande ! En réalité, l’altitude ne devient profitable qu’à partir d’environ 1 700 mètres et pour un traileur, la zone optimale est autour de 2 300-2 500 mètres pour dormir et s’entrainer afin d’en ressentir les bénéfices physiologiques. 2 300 mètres… C’est donc pour cette raison que Julien Chorier a choisi Val Thorens pour ses stages !

« Cette altitude est surtout profitable pour le traileur puisqu’il ne court jamais à la même allure, alors qu’un sprinteur, par exemple, sera vite limité parce qu’il ne pourra pas courir à son allure spécifique, mais à une vitesse inférieure. Il peut même perdre son allure de course habituelle, car en répétant les mêmes foulées mais à une vitesse inférieure, il gardera cette habitude et cette vitesse à son retour en plaine !

En revanche, il est intéressant pour le sprinteur de dormir en altitude afin d’augmenter son taux de production de globules rouges mais de redescendre en plaine (à Moûtiers pour l’exemple de Val Thorens) pour travailler ses foulées. »

 

Changer d'altitude pour optimiser sa préparation sportive

Le deuxième conseil de Julien pour optimiser sa préparation, c’est de changer d’altitude pendant son séjour, c’est-à-dire de dormir à 2 300m mais de monter s’entrainer à 3 000m. « Attention cependant à être déjà bien acclimaté à l’altitude, ce changement se fait progressivement car l’acclimatation peut être lente pour certaines personnes et tout effort devient alors compliqué. La meilleure stratégie, c’est de commencer sa préparation tranquillement avec un petit footing, par exemple au plan d’eau des Bruyères (aux Menuires) quand on est à Val Thorens, puis de remonter progressivement en altitude afin de s’acclimater en douceur.

On peut aussi alterner randonnée et course, le petit plus : la randonnée est une activité qu’on peut partager en famille ! Les personnes qui n’ont pas l’habitude de courir longtemps ou souvent doivent être d’autant plus vigilantes à l’acclimatation ; ce serait dommage de vouloir augmenter sa fréquence d’entrainement habituelle trop rapidement et d’être trop fatigué au bout de 4 jours au point de ne plus pouvoir s’entrainer… »

 

Quelle est la durée optimale du séjour en altitude ?

« Évidemment, plus on reste longtemps, plus on ressent de bénéfices.

Pour les hatlètes de haut niveau, les sportifs habitués ou qui réagissent bien à l’altitude : le séjour commence à devenir intéressant au bout de deux semaines, voire parfois une semaine. Pour une semaine, compter 2 ou 3 jours d’acclimatation pendant lesquels il faut être patient et ne pas chercher à optimiser son temps, sous peine de créer plus de fatigue que de bénéfices, puis 4 à 5 jours d’entrainement. C’est donc plus intéressant de rester plus longtemps afin de s’entrainer davantage et d’avoir des bénéfices plus durables après le stage. En effet, pour un stage d’une semaine, on se sentira vraiment en forme seulement sur la semaine suivant le séjour en altitude.

Pour un sportif débutant ou peu habitué à l’altitude, on conseille minimum 2 semaines sur place et idéalement 3 semaines : une semaine d’acclimatation progressive, une semaine de travail et une semaine de récupération sur place pour optimiser le séjour.

À savoir pour un séjour précédant une course importante, les effets bénéfiques d’un grand stage se ressentent :

  • 2 à 3 jours après le retour,
  • entre 10 à 15 jours après la fin du stage.

Entre ces deux périodes, l’organisme encaisse la fatigue du stage et doit se reposer.

Julien, par exemple, essaie de venir faire régulièrement des piqûres de rappel à Val Thorens en s’entrainant une semaine à chaque période scolaire et deux à trois semaines début août pour être en forme pour l’UTMB !

Vous pourrez l’imiter et le retrouver du 4 au 11 août à Val Thorens lors des VT Summit Games, festival du trail à l’occasion duquel Julien Chorier encadrera, à l’aide de Jean-Pierre Camm, coach sportif, des ateliers sur différentes thématiques de la course en montagne, et vous en dira davantage sur les bienfaits de l’altitude lors de la conférence qu’il tiendra.

 

À VOUS DE JOUER ! SUIVEZ SES CONSEILS, ET VOUS DEVIENDREZ VOUS AUSSI UN CHAMPION OU UNE CHAMPIONNE ?

 

N’oubliez pas de nous raconter si vous avez ressenti une amélioration après votre séjour en montagne !

Les articles les plus populaires ils sont très appréciés
Conseils
Comment régler ses fixations de skis
Ça y est, vous avez enfin choisi la paire de ski parfaite pour vous ! Dernière étape avant de dévaler les pistes : le réglage des fixations.
Conseils
Qu'emporter dans son sac pour des vacances au ski ?
Les vacances au ski approchent et préparer son sac est un moment important. Être prêt pour toutes les éventualités, sans faire craquer la valise, c'est l'objectif que je vous propose de réaliser ensemble grâce à une liste des essentiels à avoir dans son sac avant de partir.
Conseils
Les pistes mythiques des 3 Vallées
Des locaux, aux vacanciers en passant par les 3 Vallées addicts, tous les avis ont compté pour faire vibrer vos spatules sur les pistes mythiques des 3 vallées. Partageons ensemble quelques trésors des 3 Vallées.
ça vous intéressera aussi les thèmes qui vous plaisent
Conseils
Les conseils d'Élodie pour emmener votre enfant au ski
Maman de deux enfants, Élodie vous partage son expérience pour emmener votre enfant à l’école de ski ou sur les pistes sereinement à Val Thorens !
Conseils
Comment bien se préparer physiquement pour le ski ?
Ça y est ! Vos vacances à Val Thorens sont organisées ! Vous vous voyez déjà dévaler les pistes de votre station préférée, l'air frais de la montagne vous picotant les joues ... Que du bonheur en perspective ! Même si les vacances sont encore dans quelques semaines, rien n'empêche un petit check-up pour vérifier que tout est au point :
Conseils
Que faire l'été à Val Thorens ?
Vous avez décidé de venir à Val Thorens cet été ? Vous avez mille fois raison ! L'air pur, des paysages à couper le souffle et les activités à gogo sont autant de bonnes raisons pour choisir de découvrir la station version estivale. Mais au fait, on fait quoi à Val Thorens en été ?
Conseils
Comment bien stocker son matériel de ski pendant l'été
Avant de mettre au placard votre équipement de ski qui vous a accompagné sur les pistes tout l'hiver, quelques précautions sont à prendre pour être sûr d'avoir un matériel au top pour les premières pistes !
Conseils
Quelques termes techniques avant d'utiliser votre GoPro
IPS, ProTune, CDV ... Pour vous y retrouver parmi ces termes obscurs, nous vous proposons un récap' des notions à connaître pour bien maîtriser les réglages de votre GoPro !
Conseils
Pourquoi choisir Val Thorens pour ses vacances à la neige ?
Et si nous vous proposions une station qui contente à la fois les amateurs de glisse, de terrasses ensoleillées, de nouvelles découvertes ou encore de sensations fortes ?
Conseils
Comment choisir ses skis de randonnée
Second article consacré à la pratique de la randonnée à ski, nous allons aujourd'hui nous intéresser aux skis et aux fixations. Quel poids, quelle longueur... toutes les réponses à vos questions !